L’honorable Rosa Galvez, sénatrice indépendante, a fait les déclarations suivantes en réaction au Discours du Trône cet après-midi :

Mesures environnementales et relance verte

« Le Discours du Trône représente un pas vers l’avant, malheureusement à un moment où le pays a besoin de courage et d’espoir pour prendre un grand bond vers l’avant. L’électrification du transport et les rénovations écoénergétiques sont de bonnes initiatives mais représentent des fruits mûrs pour la cueillette depuis longtemps. Autrement, le Discours du Trône représente le plus grand succès environnemental de ce gouvernement de la dernière année : il a réussi à recycler ses engagements environnementaux préexistants. Nous sommes loin du changement de paradigme nécessaire pour éviter de futures crises. Ce matin même, le Climate Action Tracker a publié leur plus récent rapport sur le plan d’action climatique canadien insuffisant qui démontre que nous sommes toujours bien éloignés des objectifs de l’Accord de Paris. Cet écart est dû à des engagements peu ambitieux et mis en place inefficacement. Le Discours est une opportunité manquée de voir cette relance comme une opportunité de rajuster la direction de notre économie comme d’autres pays l’ont fait. »

« Le gouvernement a tourné le dos à l’audacieuse relance verte et inclusive en préparation depuis juin. Pourtant, les maladies zoonotiques comme la COVID-19 sont intrinsèquement liées à la dégradation de l’environnement, à la pollution et au changement climatique. Les scientifiques démontrent depuis des décennies - et les peuples autochtones depuis des siècles - que le bien-être humain dépend de la qualité de notre environnement. Notre prospérité future dépend de la construction d'une économie qui respecte enfin cette vérité fondamentale. »

« C’était un moment clé pour le Canada pour montrer que nous avions appris de l'expérience et que nous tracerions la voie pour les années à venir. Si nous nous concentrons toujours sur la réponse immédiate aux urgences plutôt que d'agir pour prévenir de futures crises, nous n'apprendrons pas et ne bâtirons pas l'avenir résilient que les Canadiens attendent et méritent. Je crains que ce gouvernement ne laisse passer l'opportunité de transformation de cette crise et que nous ne paierons tous pour cela pour les générations à venir. »

« Sondage après sondage depuis le début de la pandémie, les Canadiens ont démontré qu'ils sont prêts à créer une nouvelle normalité qui fonctionne pour tous, y compris les générations futures. Il n’est pas trop tard pour que les dirigeants élus entendent leur appel. »

Sondages (hyperliens en anglais):  Abacus Data, Abacus Data (#2), Pollara Strategic, and Ipsos.

Inégalité fiscale

« Au-delà des mesures positives annoncées pour promouvoir la justice sociale, un engagement vague à taxer les inégalités extrêmes sur le plan de la richesse et s’attaquer à l’évitement de l’impôt sur les sociétés par les géants du numérique, je suis déçue que ce gouvernement n’ait pas donné de détails sur d’autres politiques pour lutter contre l'inégalité croissante de la richesse qui a tendance à s'aggraver en temps de crise. Par exemple, depuis les mesures de confinement mises en place en mars 2020, la richesse totale des 20 Canadiens les plus riches a augmenté de 37 milliards de dollars. Un récent sondageindique que 82% des Canadiens croient que la richesse des personnes les plus riches du Canada est mieux lotie ou qu'elle n'a pas été touchée par la pandémie, tandis que la plupart pensent que le bien-être économique et social des jeunes, des Canadiens racialisés et des femmes a été touché négativement, et 85% pensent qu'il est au moins important de créer ou d'augmenter les impôts pour les Canadiens les plus riches pour se remettre de la crise du COVID-19. Il est encore temps pour les libéraux d’appuyer à nouveau leur volonté des dernières années d'augmenter les impôts sur le 1% pour enfin éliminer les échappatoires fiscales et les paradis fiscaux à travers lesquels nous perdons des milliards de recettes fiscales chaque année, des milliards qui pourraient aider à payer une juste reprise. En outre, mon bureau estime, selon un récent rapport du Directeur parlementaire du budget sur la répartition de la richesse, qu'une taxe de 10% sur les 13 800 familles dont la richesse est supérieure à 20 millions générerait 56,1 milliards de dollars de revenus la première année et pourrait rembourser directement l'intégralité du financement d'urgence à ce jour lié à la COVID-19 en moins de cinq ans. Cette crise est l'occasion de mettre en œuvre de manière robuste la justice fiscale - et de payer pour la reprise sans avoir recours à des mesures d'austérité néfastes. »

Revenu minimal garanti

« Je suis encouragée de voir la Subvention salariale d’urgence  étendue jusqu’à l’été prochain et la création du programme temporaire de la Prestation canadienne de la relance économique, mais je suis déçue que le gouvernement n’ait pas saisi l’opportunité d’établir un revenu minimal garanti que plus de 50 sénateurs, sous la direction des sénatrices Kim Pate et Frances Lankin, demandent depuis le  début de la crise et ont finalement été soutenus par le Comité sénatorial permanent des finances nationales dans son rapport intérimaire sur la réponse économique au COVID-19. Il est peut-être temps pour les sénateurs de se mobiliser plus largement sur la reprise. »

À propos de la sénatrice Rosa Galvez

Rosa Galvez est ingénieure environnementale, professeure, experte en pollution et sénatrice indépendante du Québec depuis 2016. Elle était membre du Comité sénatorial permanent des finances nationales évaluant la réponse d’urgence du gouvernement fédéral à la crise de la COVID-19. Elle a participé à toutes les séances d’urgence depuis le début de la crise.

Elle a récemment organisé une série de webinaires sur la relance propre et juste pour les parlementaires et décideurs du gouvernement avec six experts, y compris Joseph Stiglitz, lauréat du Prix Nobel en économie, et elle publiera bientôt un livre blanc sur le sujet. Elle a publié en juin 2019 un livre blanc sur le Code national du bâtiment du Canada dans le contexte de la durabilité et de l’adaptation aux changements climatiques. Elle était présidente du Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles de 2017 à 2019.

Liens connexes :

En savoir plus sur la sénatrice Rosa Galvez à rosagalvez.ca

Suivre la sénatrice Rosa Galvez sur Twitter ou Facebook@SenRosaGalvez

Pour plus d’information veuillez contacter :

Karine Péloffy | Conseillère aux affaires parlementaires | Bureau de la sénatrice Rosa Galvez
613-996-2210 | Karine.Peloffy@sen.parl.gc.ca