[ SkipToMainMenu ]

La sénatrice indépendante Rosa Galvez présente une motion au Sénat pour déclarer l’urgence climatique nationale

Ottawa, le 24 novembre 2021 – L’honorable sénatrice Rosa Galvez a donné préavis d’une motion aujourd’hui pour déclarer une urgence climatique nationale au Sénat du Canada. Elle prévoit proposer la motion et prononcer son discours le mardi 30 novembre 2021.

Si la motion est adoptée, le Sénat se joindrait à la Chambre des communes et 517 autres gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux canadiens ayant déclaré une urgence climatique, y compris la ville de Calgary le 15 novembre dernier. Plus de 2000 juridictions dans 37 pays représentant plus d’un milliard de personnes ont adopté une déclaration d’urgence climatique.

La sénatrice Rosa Galvez est ingénieure environnementale, professeure à l’Université Laval, sénatrice indépendante pour le Québec depuis 2016, et présidente du Réseau parlementaire sur le changement climatique de ParlAmericas. Elle était marraine au Sénat de la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité adoptée en juin 2021, et récipiendaire du prix Clean50 2021 pour son travail parlementaire en politique environnementale. Elle a participé à la COP26 à Glasgow prônant une action législative exigeant que les activités financières appuient et s’alignent sur nos engagements climatiques.

 

Texte de la motion

Que le Sénat du Canada reconnaisse que :

  1. les changements climatiques constituent une urgence qui exige une réponse immédiate et ambitieuse;
  2. l’activité humaine est, sans équivoque, responsable du réchauffement de l’atmosphère, de l’océan et de la terre à un rythme sans précédent, et est en train de provoquer des extrêmes météorologiques et climatiques dans toutes les régions du globe, incluant l’Arctique, qui se réchauffe à un rythme deux fois celle du taux global;
  3. l’incapacité de répondre aux changements climatiques a des conséquences catastrophiques, surtout pour les jeunes Canadiens, les peuples autochtones et les générations futures;
  4. les changements climatiques ont un effet négatif sur la santé et la sécurité des Canadiens et la stabilité financière du Canada;

Que le Sénat déclare que le Canada est en période d’urgence climatique nationale, qui requiert que le Canada maintienne ses obligations internationales par rapport aux changements climatiques et augmente ses actions climatiques conformément à l’objectif de l’Accord de Paris de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de deux degrés Celsius et de poursuivre les efforts afin de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 degrés Celsius;

Que le Sénat s'engage à prendre des mesures d'atténuation et d'adaptation en réponse à l'urgence climatique et qu'il tienne compte de cette urgence d'agir dans le cadre de ses travaux parlementaires.

 

Citation

« Il est indéniable que nous sommes en état d'urgence climatique. Chaque région du pays est touchée par les changements climatiques, et en particulier la Colombie-Britannique qui traverse une année catastrophique d'extrêmes, des incendies de forêt et des vagues de chaleur record aux inondations et glissements de terrain actuels. Ces événements ont détruit des villes entières et tant de Canadiens(ennes) ont tout perdu. Le Sénat devrait faire preuve de solidarité avec les Canadiens en reconnaissant l'urgence climatique. Bien que cette motion soit symbolique, j'espère que ce sera la première de nombreuses actions climatiques que le Sénat entreprendra au cours de la 44e législature. »

– Sénatrice Rosa Galvez

 

Liens connexes :

 

Pour plus d’information veuillez contacter :

Stéphane Laviolette, Conseiller en stratégie politique et gestionnaire de bureau

Bureau de la sénatrice Rosa Galvez

613-996-2210 | Stephane.Laviolette@sen.parl.gc.ca